Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Poutou 2017 > Questionnaires et réponses > Poutou2017. Réponses au questionnaire de la Chambre nationale de la (...)

Poutou2017. Réponses au questionnaire de la Chambre nationale de la batellerie artisanale

Le NPA défend une politique des transports de marchandises autre que celle menée depuis toujours par les différents gouvernements. Il n’est plus possible de privilégier la route et ses norias de camions qui sillonnent les pays de long en large, nécessitant toujours plus de routes et d’autoroutes, de rocades, de viaducs… créant ainsi toujours plus de pollution et de dégâts à l’environnement. Et qui représentent un secteur où l’exploitation des chauffeurs est la règle.

Le transport par le fleuve a un rôle déterminant à jouer, tout comme le transport par le rail. Aujourd’hui le fret ferroviaire a quasiment été démantelé, et le transport fluvial n’est pas développé comme il le devrait. Pour autant, nous ne préconisons pas de faire basculer les millions de tonnes de marchandises transportées quotidiennement de la route vers le rail ou le fleuve. Il s’agit pour nous en tout premier lieu de diminuer le volume de marchandises et de biens transportés. Ensuite, il importe de rapprocher les productions des lieux de consommation. Ces deux mesures sont les seules capables de réduire le volume des transports. La batellerie est pour nous un secteur à développer mais nous ne sommes pas partisans du gigantisme et des gabarits toujours plus grands. La priorité doit être donnée à la remise en état du réseau des petits et moyens canaux. Pour autant, il faut veiller à ne pas exploiter les cours d’eau au-delà du supportable par les écosystèmes qui les constituent.

Cela étant dit, nous sommes favorables à un grand service public du transport (des personnes et des marchandises) débarrassé de la loi du profit, avec des conditions de travail décentes, correctement rémunérées pour les salariés. Un service public capable aussi d’entretenir les berges et de préserver la ressource des fleuves et des rivières. En ce qui concerne la batellerie artisanale, nous ne sommes pas favorables à une harmonisation européenne par le bas.

Dans ces conditions, le transport par camions sera réduit aux derniers kilomètres nécessaires pour acheminer les marchandises.

Répondre à cet article

SPIP 3.1.4 [23444] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le mercredi 31 mai 2017