Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Poutou 2017 > Questionnaires et réponses > Avec le programme agricole de Philippe Poutou, c’est « tout bio » d’ici dix (...)

Avec le programme agricole de Philippe Poutou, c’est « tout bio » d’ici dix ans

Sur Terre-net : Troisième candidat à défiler sur Terre-net, Philippe Poutou présente un programme agricole en totale rupture avec les orientations prises depuis l’après-guerre.

Comme sa concurrente communiste Nathalie Arthaud, Philippe Poutou, le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste à la présidentielle 2017, n’a pas beaucoup détaillé ses propositions agricoles. Pas de propositions précises mentionnées sur son site de campagne, mais l’affichage d’une vision en rupture totale avec « le capitalisme ».

Principale rupture agricole : l’interdiction des intrants chimiques ! Philippe Poutou souhaite réaliser la conversion agricole vers le "tout biologique" d’ici à dix ans. Pour cela, il compte interdire les "intrants chimiques, biocides et engrais" et favoriser les circuits courts entre l’agriculteur et le consommateur.

De cette rupture, le candidat décline de nombreuses propositions :

  • Réorientation de la recherche pour qu’elle ne soit plus au service des multinationales de la chimie ou des semences mais qu’elle permette aux paysans de nourrir la population sans avoir recours à la chimie
  • Réorientation des aides vers les paysans vertueux d’un point de vue environnemental avec un plafonnement en nombre d’hectares
  • Encourager les semences paysannes et supprimer les brevets et autres copyrights

Le candidat du NPA défend aussi :

  • l’accès à la terre des jeunes paysans en interdisant la spéculation, en réformant la SAFER
  • l’interdiction de toutes les PGM quelle que soit la méthode de modification des gènes
  • la réduction de l’irrigation en grandes cultures
  • l’interdiction des cultures sous serres chauffées
  • la fin des élevages industriels, le respect du bien-être animal et la réduction de la consommation de viande
  • En lien avec sa « conversion totale » de la production, Philippe Poutou veut inciter les producteurs à conduire des pratiques « séquestrant du carbone dans le sol », pour permettre à l’agriculture de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Il entend développer la recherche agricole avec un financement 100 % public.

Outre des aides en faveur de la production biologique et du développement des circuits courts, le candidat souhaiter « redéployer les aides en faveur des zones difficiles pour maintenir l’agriculture sur tout le territoire ».

Enfin, en matière de pluralisme syndical, Philippe Poutou est favorable à la proportionnelle intégrale dans toutes les élections professionnelles. Il cible notamment la FNSA et Jeunes agriculteurs qu’il accuse de « s’être assurés le contrôle des groupes coopératifs, de la protection sociale agricole, des assurances, par de multiples artifices ».

LIVE

Le programme agricole de Philippe Poutou Le programme agricole de Philippe Poutou

13 Posts | Ce live n’est plus actif depuis le 12/04/2017
Arnaud Carpon 12/04/2017 17:00
Ce live est maintenant terminé. Vous pourrez lire ci-dessus, dans quelques minutes, la synthèse des propositions de Philippe Poutou pour l’agriculture.

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:59
En matière de retraite agricole, Philippe Poutou souhaite un minimum mensuel de 1 200 €.

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:52

Sur le pluralisme syndical, le candidat du NPA est assez virulent. "Par de multiples artifices la FNSEA et le CDJA se sont assuré le contrôle des groupes coopératifs, de la protection sociale agricole, des assurances, ont interdit le pluralisme de la représentation des paysans au sein des interprofessions et des structures de concertation. Ils en tirent des moyens financiers qui font défaut aux autres syndicats pour exercer leur activité."

Dans ce sens, Philippe Poutou est favorable à un mode de scrutin à la proportionnelle intégrale pour toutes les élections professionnelles. C’est selon lui une "exigence démocratique élémentaire".

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:44

Sur les circuits courts, le candidat déclare ceci :

"Tout le monde vante les circuits courts, mais cela suppose un tissu économique local adapté, or beaucoup de maires que nous avons rencontré déplorent la disparition des structures de proximité, la fermeture des abattoirs municipaux et des petites entreprises de transformation, le regroupement des coopératives au sein de structures géantes. Créer davantage de marchés et de petits commerces paysans en zone rurale mais aussi dans les grandes villes est indispensable pour permettre à toute la population de se nourrir sainement."

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:38

Philippe Poutou veut aller bien plus loin que le Gouvernement actuel dans l’orientation des modes de production. Il se pose clairement favorable au développement des productions biologiques.

" Une réorientation vers l’agriculture biologique nous semble indispensable, tant du point de vue de l’environnement que de la santé publique, écrit-il. Les agriculteurs et leurs familles étant les premières victimes des pesticides. Cela réclame une volonté politique, une priorité pour la recherche scientifique et des mesures d’accompagnement incitatives plutôt que répressives, en fait un plan d’action pluriannuel."

"Le bio et plus généralement les produits de qualité ne doivent plus être confinés à des marchés de niche. Aujourd’hui le principal obstacle à leur diffusion réside dans le pouvoir d’achat de la majorité de la population, c’est pourquoi la défense d’une agriculture paysanne affranchie de la main mise des géants de l’industrie et de la grande distribution nécessite un combat commun de tous les exploités, des travailleurs des villes et des campagnes."

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:34

En matière de recherche, le candidat veut "garantir l’indépendance de la recherche et des chercheurs par rapport aux intérêts privés, donc assurer un financement 100 % public car c’est le payeur qui décide."

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:29

D’un point de vue politique, Philippe Poutou estime que défendre l’exception agricole de la France ne suffit pas. "Il faut sortir de l’OMC", selon lui. "L’Organisation mondiale du commerce n’est pas une institution neutre destinée à garantir des échanges harmonieux dans le cadre d’une certaine régulation ; c’est un instrument des grands groupes capitalistes pour transformer en marchandises toujours plus de produits de l’activité humaine : agriculture mais aussi culture, services publics, médicaments, énergie.."

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:24

De manière succinte, le programme de Philippe Poutou pour l’agriculture comprend les positions suivantes :

  • "- Réorientation de la recherche pour qu’elle ne soit plus au service des multinationales de la chimie ou des semences mais qu’elle permette aux paysans de nourrir la population sans avoir recours à la chimie
  • - Réorientation des aides vers les paysans vertueux d’un point de vue environnemental avec un plafonnement en nombre de hectares
  • - Permettre l’accès à la terre des jeunes paysans en interdisant la spéculation, en réformant la Safer
  • - Encourager les semences paysannes et supprimer les brevets et autres copyrights
  • - Interdiction des intrants chimiques : biocides et engrais
  • -Interdiction de toutes les PGM quelle que soit la méthode de modification des gènes
  • - Réduction de l’irrigation en grandes cultures
  • - Interdiction des cultures sous serres chauffées
  • - Fin des élevages industriels, respect du bien-être animal et réduction de la consommation de viande
  • - Mise au pas de l’agroindustrie
  • - Autonomie alimentaire au plus près des populations
  • - Redonner une place centrale aux arbres (agroforesterie, haies, bosquet)"

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:16

Une question posée par Benoit Filoche, éleveur en Mayenne : "La dérégulation ajoutée à un retournement des marchés a eu pour conséquence une longue crise de surproduction qui dure toujours, notamment en production laitière et viande. Si vous êtes élu(e), défendrez-vous des mécanismes réactifs de régulation de la production à l’échelle européenne ?"

"Les négociations commerciales tire les prix toujours de plus en plus bas ! Que comptez-vous faire pour rééquilibrer le rapport de force ? "

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:22

Le candidat du NPA a donc une position centrée sur "des prix rémunérateurs", et non sur des aides européennes.

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:18

Dans son programme, Philippe Poutou acte "la complicité de la Commission européenne et des gouvernements nationaux dans l’échec de la Pac". Et le candidat revendique "un prix minimum garanti couvrant les coûts de production et assurant la rémunération du travail".

Dans ce sens, Philippe Poutou apporte son soutien aux revendications du Modef. Le syndicat demande l’application d’un "coefficient multiplicateur" sur les prix. Cette proposition "permettrait d’interdire aux capitalistes de l’agroalimentaire et du commerce d’augmenter leurs bénéfices en s’approvisionnant à moindre coût et en jouant la concurrence entre les producteurs", selon le candidat.

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:14

Pour avoir un aperçu du positionnement de Philippe Poutou sur l’agriculture, je vous invite à visionner cette vidéo :
(voir ci-dessus)

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:09

Autant être clair : le candidat du Nouveau parti anticapitaliste s’inscrit dans une rupture totale avec la politique agricole menée jusqu’à présent par les différents gouvernements.

Arnaud Carpon 12/04/2017 16:04

Ce Live est ouvert pendant une heure. Posez vos questions grâce à l’onglet "poser une question" au-dessus à gauche. La rédaction fera son possible pour y répondre, pour vous éclairer sur son projet pour l’agriculture.

Arnaud Carpon 12/04/2017 15:55

Bonjour et bienvenue à tous pour ce troisième "Live" spécial Présidentielle, consacré au programme agricole de Philippe Poutou, candidat du NPA, le Nouveau parti anticapitaliste.

(©Terre-net Média)

Voir en ligne : Sur Terre-Net : Avec le programme agricole de Philippe Poutou, c’est « tout bio » d’ici dix ans

Répondre à cet article

SPIP 3.1.4 [23444] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le mercredi 31 mai 2017