Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Poutou 2017 > Questionnaires et réponses > Poutou2017. Pourquoi je ne signe pas le « Manifeste pour décarboner l’Europe (...)

Poutou2017. Pourquoi je ne signe pas le « Manifeste pour décarboner l’Europe »

Le « Manifeste pour décarboner l’Europe » est dans la ligne de la Cop 21 et du capitalisme vert. Nous ne pouvons pas signer ce manifeste et ses fausses solutions La transition écologique qui s’amorce n’est pas la nôtre.

Les dirigeants du monde sont bien incapables de prendre les mesures nécessaires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables de la hausse des températures due aux émissions de GES.

Après l’entrée en vigueur, le 4 novembre 2016 de l’accord « historique » de Paris, show largement médiatisé, les dirigeants, réunis à Marrakech pour la 22e Conférence sur le climat, devaient s’atteler aux aspects techniques, pour maintenir la hausse de la température sous les 2°C d’ici 2100. Ils refusent d’arrêter de subventionner les énergies fossiles.

Pas étonnant !

Parmi les pays réunis au Bourget se trouvaient les pays du G20 qui dilapident l’argent public dans les énergies fossiles à hauteur de 452 milliards de dollars par an (rapport d’Overseas Developpement Institute). D’ailleurs, ces entreprises qu’on retrouve parmi les sponsors de la COP21, étaient à la manœuvre, avec d’autres, le week-end des 4 et 5 décembre, au « salon des solutions COP21 », multipliant les conférences et les expositions pour vendre leurs « solutions » : séquestrer le CO2, compenser les dégâts infligés à la biodiversité, négocier les permis à polluer, soutenir les agro-carburants. La croissance verte représente une vraie opportunité pour les capitalistes qui espèrent ainsi trouver de nouveaux marchés lucratifs. La COP 21 leur ouvre les portes, ils en profitent.

On retrouve parmi les signataires de votre manifeste beaucoup de dirigeants d’entreprise discrédités par leurs pratiques : EDF, Engie, Bouygues…

Ainsi Engie qui annonce l’arrêt des constructions de nouvelles centrales à charbon, mais qui justifie celles prévues en Mongolie et au Brésil au nom du respect des contrats signés.

Ainsi BNP qui annonce augmenter ses investissements dans les renouvelables. Or, même en les doublant, ils passeraient à 12 milliards contre 52 milliards pour les énergies fossiles.

Suez Environnement, la mal nommée, participe au lobby pro-gaz de schiste.

Les atteintes à l’environnement sont globales, nous ne pouvons pas nous contenter de décarboner l’Europe alors que les entreprises européennes continuent de polluer le reste de la planète.

Nous ne pouvons pas signer votre manifeste car nous refusons les fausses solutions comme le nucléaire dont nous prônons l’arrêt, les OGM, les LGV que nous classons parmi les Grands projets inutiles, imposés et nuisibles à l’environnement…

Nous retenons parmi vos 9 propositions :

  • la révolution du transport en commun en ville qui passe par son développement et sa gratuité
  • la fermeture des centrales à charbon
  • la rénovation des logements anciens, ou pas, des bâtiments publics.

Nous défendons aussi le passage à l’agrobiologie en 10 ans. Nous voulons engager une réflexion sur les transports publics et la réduction des transports de marchandises.

La transition écologique qui s’amorce n’est pas la nôtre et le combat est plus que jamais nécessaire pour lutter contre le basculement climatique déjà engagé et créer les conditions d’un autre monde.

Philippe Poutou

Voir en ligne : Manifeste pour décarbonner l’Europe

Répondre à cet article

SPIP 3.1.4 [23444] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le mercredi 31 mai 2017